Le Blogzine de LaDistroy

L'actu de LaDistroy (newsletter, articles...)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

[infolettre] Ah ben qui c'est que r'vla !

, 14:39

Salut à toi camarade distronaute,


LaDistroy n'avait pas donné de nouvelles depuis quasi une paire d'années, et si l'on ne peut pas dire qu'elle soit restée totalement inactive, on ne peut pas affirmer qu'elle fût d'un dynamisme débordant. Car hormis une paire de co-prod, on s'est surtout attelé à faire un mise à jour (plutôt imposante) du catalogue.

Ah oui, et aussi on a déménagé. De la Normandie au Grand Est. Du coup, si vous avez des pulsions épistolaires ou des envies de paiement par chèque, c'est par >ici< la nouvelle adresse.

Coté co-prod, LaDistroy Rcds ajoute deux références à son catalogue :
- La Consigne, punk Oi! de Strasbourg avec l'album "Tout continuera"
- Maudit Dragon, post punk punchy, de Grenoble, avec un album éponyme.

Maudit Dragon - st (LP)La Consigne - Tout continuera

Notons que ce sont deux groupes à chant féminin. D'aucuns diront que cette précision est superflue voire commerciale... en fait elle corrobore juste la politique déjà fermement ancrée de LaDistroy de soutenir au maximum la présence féminine dans la scène. Les affiches des festoches cette année l'ont une fois de plus prouvée : la parité sur scène c'est pas pour demain, d'ailleurs la simple présence de femmes sur scène, c'est même pas pour aujourd'hui !


En ce qui concerne la mise à jour du catalogue, là, on a dépoté de la ref. En fait on avait déjà intégré le catalogue de prod du label !aNGRr!, on a désormais intégré ses refs en distrib. La plupart des "nouveautés" ne sont donc pas des nouveautés à proprement parler mais des refs fraichement arrivées. Et ça vaut le coup d'oreille !!

 

LES GIGOINCES - Le V'la L'Quat' TitMAD MONSTER PARTY - Ten LoversTOYCHESTRA - Sassy Pony
THE FIXTURES - Dangerous Music DefectX SYNDICATE - Hate You / FightNOTHING MORE / SOUP TOXIC - Punker Surprise
OÏ POLLOÏ - In Defence Of Our EarthMIGRA VIOLENTA - HC CrustGORE GORE GIRLS - Volume 1

 
Et plein plein d'autres...


Au chapitre des nouveautés, on a quand même des nouveautés neuves (enfin, pas trop vieilles) (disons que relativement à la dernière newsletter, cela laisse une certaine marge d'appréciation)...
 
David Vincent - Juste un avant-goût...Electric Press Kit - Exit

Komptoir Chaos - Troisième vagueLorelei - Cœur d’acier (LP)

SheWolf - ParasiteLes Marteaux Pikettes - Racine carrée de vos utopies (LP)

 


ET POUR FINIR


On au aussi reçu le dernier numéro de La Bête, désormais dispo en version papier sur LaDistroy, et en version PDF sur le site du fanzine.

Et je risque de vous souler avec SheWolf, groupe féminin/féministe qui balance un super bon grunge des famille, noir et lucide, percutant. Leur album "Parasite" est bien évidemment dispo (en promo, le nouvel album est sur les rails) sur LaDistroy (voir au dessus). Passez donc les voir sur scène si vous avez l'occasion, vous allez prendre une bonne claque, et sur leur site web, sitôt cette newsletter terminée. N'hésitez pas à vous inscrire à leur newsletter, elles donnent des news assez régulièrement.

Au début du mois je me suis lancé dans un #sundayLivePouet sur Mastodon. C'est marrant mais je ne suis pas sûr de recommencer. C'est pas impossible que je revienne en mode podcast à l'ancienne, ce qui reste encore le meilleur moyen de parler zique.

Ce sera tout pour cette fois. On se retrouve dans pas trop longtemps pour une infolettre un peu plus consistante.

Salutations distroyées,
abFab pour LaDistroy

 

Si vous nous kiffez, parlez de nous, diffusez-nous, linkez-nous.
Notre principal réseau social, c'est vous !
(don't forget it) (never)






 

[Infolettre] En chemise déconfinée...

, 16:35

 

 

https://ladistroy-shop.fr/images/slides/rentreepunk.png
 

Salut à toi camarade distronaute,

Ca confine, déconfine, reconfine, va bien ? Ou bien ?
C'est la rentrée... en vrai on a pas exactement mis en pause, même si on en a pas foutu des rames... et ça va changer (ou pas) puisque cette rentrée est placée sous le signe (de la covid) (oui mais c'est pas ça) de la sortie de l'album "En chemise déchirée" des fabuleuxes Molly McHarrel.
Molly McHarrel, groupe toulousain de punk rock perfusé au celtic, revient sur les platines avec son deuxième album En chemise déchirée. Les ingrédients de base sont les mêmes, à savoir un bon mélange d'humour, de second degré, d'énervement, et de textes personnels, sur fond de punk rock (guitare, basse, batterie) matiné de celtic et de folk (biniou, flûte traversière), mais la progression est flagrante. Le groupe gagne en intensité musicale, à la fois plus puissant et incisif dans la prod, mais aussi plus agressif dans les intonations. Si certains parlent d'albums de la maturité, En chemise déchirée s'impose plutôt comme un album de la contre-maturité. Loin de s'assagir et de prendre la distance qui va normalement de pair avec l'expérience, Molly McHarrel trouve là une inspiration plus brut de décoffrage, que ce soit pour des titres énervés ("cours", "dans ton bureau") ou plus personnels ("les doigts", "une chose est sûre", "ton épaule"). Tout dans cet album tape plus directement, musique et texte, y compris le fond poétique qui nourrit comme toujours le répertoire des Molly McHarrel. Quant aux choeurs, ils confèrent à l'ensemble une cohésion imparable, transformant chaque titre en hymne potentiel (sauf "Aucun répit", qui est un hymne avéré), et En chemise déchirée en véritable machine à tubes.
Notons tout de même que le sublime artwork de Roxane, montrant des moutons qui chassent le loup hors de l'enclos, est inspiré de la désormais célèbre fuite du DRH d'Air France, coursé par des salariés rendus bien vénèrs par un énième plan social à la con.
 


"Franchement tu fais plus le poids / En chemise déchirée" (Aucun Répit)

 

En chemise déchirée est disponible en CD et vinyle, et c'est co-prod LaDistroy Rcds. Si vous êtes fanzineux, animateur d'une émission de radio, et que vous ne l'avez pas encore reçu, n'hésitez pas à nous contacter par ici (on a même aménagé le formulaire pour vous).
Vous trouverez toutes infos (et même plus) sur la page du label consacrée à l'album.
 

Il ne faudrait pas que cet évènement majeur éclipse toutefois le reste de nos arrivages...

[lire la suite]

[Infolettre] En passant par la colère avec mes Sabot

, 14:47

https://ladistroy-shop.fr/images/slides/slide_angrr_2.png


 Salut à toi camarade distronaute,

LaDistroy continue sur sa lancée et vous propose moult nouvelles références du label {!aNGRr!}, pour un voyage entre punk barré underground et reusta planétaire exubérante.
Mais avant, on démarre cette infolettre avec la dernière production du label Guerilla Asso, "Steven Island" de Maladroit.

 

Maladroit - Steven Island (Maxi EP)

Maladroit fait partie des side-projects de Till (Guerilla Poubelle), et vient de sortir un maxi EP concept sur le thème de Steven Spielberg, subtilement intitulé "Steven Island". Ouala. En revanche ils ont de vidéos super rigolotes >ici< et >là<.

 

Boom Boom Kid - Okey Dokey

On attaque les refs {!aNGRr!} avec Boom Boom Kid, une figure de la scène argentine de renommée mondiale, une sorte de Manu Chao sud-américain. Un peu moins connu sous nos latitudes, certes... On pourra écouter avec plaisir (ou avec qui vous voulez) l'émission Konstroy avec La Fraction en invitée qui venait narrer à l'antenne sa virée latino-américaine, dont Boom Boom Kid fût l'un des principaux soutiens et avec qui ils ont partagé la scène à plusieurs reprise (je vous conseille au passage vivement la lecture du compte-rendu de tournée par Pascal MonCul dans le numéro B de LaBête !). Et sinon... "Musicalement, BBK nous balade autour de 50 ans de «Rock», passant d'un surf lover au hardcore mélodique, d'un punk crooner au rockabilly bruit, youpi!" (MadameMacario)
Le skeud est un superbe picture disc sorti à l'occasion de la première tournée européenne du groupe.

 

120 Months by Sabot

Avec Sabot on est dans un tout autre registre. Sabot, Je ne connaissais pas... et va découvrir en tapant "Sabot" sur un moteur de recherche ! Ca marche un peu mieux avec "Sabot Tabor", car le groupe, d'origine étazunienne s'est exilé en République Tchèque (à Tabor, donc). Mais le mieux c'est encore de taper "Sabot Hilary Chris" (parce que Sabot est un duo composé de Hilary et Chris) (et ouais) (voilà voilà). Le duo basse batterie s'est taillé une solide réputation à coup de tournée mondiales en milieu underground. "120 Months by Sabot", retrace les 120 premiers mois de leur aventure (ça fait à peu près dix ans) (à la louche) (une louche relativement précise toutefois). L'émigration en Tchéquie, les tournée mondiales... le tout est accompagné d'un CD de 19 titres, avec des morceaux de Sabot joués par Sabot et plein de morceaux de Sabot joués par d'autres. "Une belle mise-en-bouche-en-oreille pour découvrir ce duet sensible et sensé qui aime replacer la politique dans la culture, d'où elle n'aurait jamais partir" (MadameMacario)


Je vous laisse exercer votre droit à la curiosité sur le reste des nouveautés du catalogue...

[Lire la suite...]

[infolettre] Guerre froide et grève chaude

, 17:30

 

Uz Jsme Doma - Uprostred SlovLes Vilains Clowns - Imperial Transit Ford



 Salut à toi camarade distronaute,


Pendant la guerre froide, les Uz Jsme Doma étaient considérés comme illégaux par le parti unique. Du coup, entre 1985, année de formation du groupe et 1989, date de la révolution de velours en Tchécoslovaquie, le groupe ne pouvaient se produire que dans la clandestinité. Et sous couvert de poésie, bien souvent les textes de Uz Jsme Doma recèlent des messages politiques. Ce n'est bien évidemment que sous le régime de Vaclav Havel (après la fin bloc, donc) que le groupe a pu enregistrer leur premier album, "Uprostřed slov" ("Au milie des mots"). Album réédité par {!aNGRr!} sous la forme d'un superbe double dix pouces (10"/25 cm, le format intermédiaire).

Uz Jsme Doma - Uprostred SlovUz Jsme Doma - Nemilovany SvetUz Jsme Doma - Hollywood

La chute du mur aura été l'occasion pour le groupe de prendre son envol, de multiplier les collaboration et de bénéficier désormais de l'aura de groupe culte. {!aNGRr!} réédite, toujours sous la forme de superbes objets en double 10", les deux autres premiers albums post-guerre froide : "Hollywood" et "Nemilovaný svět" ("Un monde délaissé").

 

Les Vilains Clowns - Imperial Transit Ford

Avec Les Vilains Clowns on revient dans le classique du punk rock hexagonal. Originaire du Maine et Loire (Angers pour faire simple), le combo grimaçant aux maquillages effrayants (surtout par temps de pluie ou de salle surchauffée) sort son huitième album, en hommage à leur défunt véhicule parti trop tôt pour la Grande Casse Eternelle, lieu céleste où reposent en paix tous les camions qui ont rendu l'âme en servant la cause pas toujours facile du punk rock en tournée. Ouala. Sinon ça poutre bien, comme d'hab.

 

La suite icite...